JE CROIS EN LA LUMIÈRE


À L'AIR LIBRE !

A l'air libre !

Si vous ruminez, si vous vous morfondez, si vous étouffez... SORTEZ !

Allez marcher ou vous poser sur un banc dans un parc, mais sortez !
Sortez sans but, ou si c'est trop difficile sortez en vous appuyant sur un but-prétexte (aller acheter du pain ou un journal...), mais allez dehors !

Qu'il fasse beau ou pas, peu importe, la lumière du jour est toujours là. Donc sortez !

Sortez juste pour n'avoir que le ciel au-dessus de votre tête.

Bien sûr, l'idéal c'est dans la nature, vous aurez en plus l'air pur, mais ne renoncez pas si cela n'est pas possible à ce moment-là. Même en ville, même pour une courte marche, sortez ! Sortir à l'air libre, c'est le plus important.

Où que vous soyez, vous aurez alors toujours la lumière et le ciel, intimement liés (la lumière venant du ciel...). Appuyez-vous sur ces deux éléments, prenez-en conscience, ressentez-les ! Ne cherchez pas à comprendre pourquoi ou comment, faites l'expérience.

Pour cela, ne regardez pas vos pieds bien sûr. Regardez devant vous, autour de vous... Levez souvent le regard vers le haut. La direction générale de votre regard est importante, ainsi que sa mobilité. Vous n'imaginez pas le pouvoir de la symbolique, même uniquement corporelle. (Impossible d'être perdu dans ses pensées avec un regard ni fixe ni baissé !)

Dès que vous êtes dehors, la lumière naturelle est partout. LE voyez-vous (à défaut de LA voir, elle) ?

Fascinante lumière... Si impalpable et pourtant si vitale. Invisible en soi et pourtant perceptible et sensible partout.

Admirez-la dans toutes ses apparitions (jeux de lumière avec l'environnement, rayons lumineux à travers les arbres ou la brume, reflets sur les vitres ou plans d'eau, luminosité particulière d'un endroit, etc.), et avec l'habitude vous pourrez finir par vibrer avec la simple luminosité ambiante générale ! Mais la lumière, c'est aussi les couleurs. Contemplez donc également la lumière à travers les couleurs, surtout les couleurs éclatantes de la nature (celles des arbres, des fleurs, des oiseaux...), qui sont sans aucune comparaison "vibratoire" avec nos ternes couleurs artificielles.

Quant au ciel proprement dit, même hors des lueurs magiques du lever et du coucher du soleil, il reste une source d'inspiration constante de par son aspect toujours changeant, ses compositions de lumière saisissantes grâce à la variété des nuages et des conditions météorologiques... Mais le ciel, c'est aussi le vide au dessus de votre tête. Pouvez-vous le ressentir ? Sentir à l'extérieur la différence par rapport à l'intérieur, surtout de nos habitats modernes ? C'est pour cela que sortir aide tant à "faire le vide". Contact direct avec le ciel ! Du sens propre au sens figuré... De même que, vous verrez, prendre conscience de la lumière extérieure, c'est aussi en retour se reconnecter à la lumière intérieure de sa propre conscience...

Calez-vous donc sur la lumière. Vibrez avec elle à chaque occasion.

Regardez tout avec l’œil d'un peintre ou d'un photographe.

Nourrissez-vous ainsi de lumière, et puisqu'elle vous entoure, laissez-vous vous y baigner consciemment.

Faites cela le plus régulièrement possible, idéalement chaque jour, même si ce n'est que quelques minutes, et je vous garantis que vous vous sentirez différent(e), plus fort(e), plus solide intérieurement, en quelques semaines seulement.

Soignez votre lien avec la lumière, cultivez-le, et chérissez-la, elle vous le rendra au centuple.

Vous ne douterez plus alors du pouvoir de la lumière.

A tout niveau.